info cigaretteelectronique

Quelle cigarette électronique choisir si je fume modérément ?

cigarette électronique

Un fumeur modéré consomme en moyenne 10 à 20 cigarettes par jour. Il existe plusieurs paramètres qui entrent en jeu pour bien choisir la vapoteuse pour ce type de fumeur. Rien que pour le choix de la vapoteuse, il existe une multitude de formes, de tailles et de puissances. Pour un fumeur modéré qui débute dans la cigarette électronique, il faut privilégier les modèles simples et faciles à manier en même temps, qui lui permettront de commencer placidement. Quel genre de vapoteuse lui convient alors le plus ?

Le choix de la vapoteuse

Il existe différents types de cigarettes électroniques sur le marché. Pour un fumeur moyen, vous trouverez des vapoteuses avec un réservoir de taille moyenne, qui peuvent tenir toute une journée tant sur sa capacité que sur l’autonomie de la batterie. Ainsi, le vapoteur peut choisir entre la cigarette électronique de type pod ou celle en tube.  

La cigarette électronique pod désigne une vapoteuse simple qui ne comprend qu’une batterie et un réservoir. C’est une toute nouvelle forme de cigarette électronique, elle est compacte et élégante. Mais ce modèle est plus faible que celui en tube. Et pourtant, elle est facile à utiliser. Quant au format tube, il ressemble plus à une cigarette traditionnelle par sa forme, sa batterie est beaucoup plus autonome que celle d’un pod, ce qui permet de tenir une journée pour le vapoteur modéré.   

Le dosage de la nicotine

Il faut privilégier la nicotine et doser le liquide avec la plus forte dose équivalente aux dosages de la cigarette ordinaire. Un vapoteur modéré qui prend 10 cigarettes par jour doit maintenir cette consommation lorsqu’il commence avec les cigarettes électroniques. Le manque de besoins en nicotine peut en effet entraîner un trouble psychologique ainsi la personne aura tendance à augmenter la fréquence de vapotage pour combler le vide.

De plus, l’assimilation de la nicotine par l’organisme se fait 10 fois plus longue que le tabac quand il s’agit d’une cigarette électronique. Le vapoteur moyen doit alors, pour ressentir la satiété, doubler le nombre de vapes. Alors que la nicotine met du temps pour se placer. En général, 16 mg/ml sont le dosage idéal pour commencer et tester. Cette dose peut être ajustée par la suite, si le vapoteur tousse, pour trouver le taux de nicotine le plus convenable.

La méthode d’inhalation

Il existe deux types d’inhalation : le tirage indirect et le tirage direct. Le tirage indirect se fait en deux temps, il permet d’aspirer d’abord la fumée dans la bouche et ensuite de la diriger vers les poumons. Cette méthode est très proche du tirage d’une cigarette traditionnelle. Quant à l’inhalation directe, elle est l’opposée de la vape indirecte, elle est généreuse et très intense. La vapeur est directement dirigée vers les poumons. Même l’embout spécialisé pour ce type de vape doit être très large pour permettre un débit assez grand.      

Pour le vapoteur modéré qui utilise un fort dosage en nicotine, l’inhalation indirecte est la plus appropriée avec un minimum de débit de la vape. Avec cette méthode, le hit ou la sensation de passage de la nicotine dans la gorge n’est pas trop agressif.   

Les autres paramètres à ajuster

Il faut un modèle de cigarette électronique plus compacte pour le vapoteur modéré, il faut également une batterie de rechange ou un chargeur de batterie à amener avec soi pour ne pas se trouver en manque d’autonomie à la fin de la journée.  

Pensez aussi à choisir le liquide le plus simple, sans trop de saveur ou des arômes mélangés. Quelques semaines après l’arrêt du tabac, le sens de goût et de l’odorat se remettent à fonctionner normalement. Donc, les liquides trop concentrés peuvent vite devenir écœurants, surtout pour une personne qui pratique l’inhalation indirecte.

Il faut également prendre en compte que le liquide est composé de Propylène Glycol, de glycérine végétale, d’arômes et de nicotine. Un mélange qui contient une grande teneur en propylène glycol sera très fluide et marquera le hit. Et inversement, un e-liquide qui contient une grande teneur en Glycérine végétale est plus épais de ce fait, il permet de produire plus de vapeur. La viscosité de l’e-liquide se joue alors entre ces deux composants. Et les réservoirs sont à privilégier selon le type d’e-liquide sélectionné, car certains ne sont pas favorables pour les liquides trop fluides, et d’autres pour les liquides trop épais.   

La puissance est aussi variable selon le type de la vapoteuse. Plus elle est élevée, plus la quantité de vapeur produite est importante. Pour l’inhalation indirecte, la puissance recommandée est entre 8 et 15 W.

Le fait de passer à la cigarette électronique est une bonne initiation pour les fumeurs, même s’il ne fume que très modérément. Il faut seulement choisir les vapoteuses convenables avec ces accessoires adéquates, et la méthode d’inhalation la plus recommandée pour faciliter la transition vers l’électronique.  

Quitter la version mobile